Toute l'actualité d'Océan

Boostez votre activité grâce à la géolocalisation de véhicules

bandeau

La gestion d’une petite flotte automobile est la réalité de nombreuses TPE, au même titre que la supervision des équipes de terrain. Chronophage quelle que soit la taille de la flotte, le pilotage de l’activité itinérante peut aussi être optimisé grâce à des outils dédiés. A cet effet, et pour se concentrer sur l’essentiel, plusieurs chefs d’entreprises choisissent d’automatiser ces tâches en adoptant une solution de télématique embarquée.

C’est le cas de Serber 2.0., une société bordelaise dans les domaines de la plomberie, du chauffage, de la couverture et de la climatisation. Sébastien Gugliotta, chargé d’affaires, nous explique comment la connexion de son parc de véhicules a eu un impact direct dans l’augmentation du chiffre d’affaires de sa société.

perso

Sébastien Gugliotta : Serber est une entreprise qui date des années 50, qui faisait historiquement de la couverture et de la plomberie. Aujourd'hui nous faisons de la couverture, plomberie, chauffage, climatisation, entretien et dépannage. Nous sommes aussi en mesure de gérer des gros travaux résidentiels, comme la rénovation totale des maisons par exemple.

Nous sommes 10 personnes, avec une flotte de 4 véhicules pour les techniciens itinérants. Dans chaque véhicule, nous avons 2 personnes en général. On a réussi à mettre en place des solutions et des outils digitaux, dont Océan, pour aller vers une transition numérique.

J’ai quant à moi intégré l’équipe en tant que chargé d'affaires en 2018. Recruté dans le but d’aider dans la gestion de l’entreprise, j'ai pour objectif de booster sa performance avec un volet transition numérique. Avant d’intégrer une première société d’entretien et de dépannage, j’ai été moi-même chef d’entreprise . Mon premier contact avec la géolocalisation a été dans mon ancienne entreprise, car cette société était équipée d’une autre solution.

Océan : Et pourquoi en changeant d’entreprise avez-vous opté pour les solutions Océan ?

SG : J’avais connu la télématique embarquée dans mon ancienne entreprise et c’est quelque chose que j’ai voulu tout de suite mettre en place chez Serber. En évaluant plusieurs points, Océan avait vraiment ce caractère référence client dont on avait besoin. De plus, une facilité d’utilisation avec l’application mobile et un bon relationnel avec le commercial qui a géré l’appel d’offres nous ont poussés vers cette décision.

Image1

Océan : Vous avez choisi une solution de télématique embarquée avec géolocalisation, comment cela a-t-il été perçu par vos salariés ?

SG : Au début on s’est posé la question sur la géolocalisation. Quand on a décidé de partir sur cette solution, nous avons organisé des réunions hebdomadaires pour expliquer les différents changements qui auraient lieu en entreprise pour booster notre performance. Nous avons expliqué que l’outil nous permettrait de piloter l’entreprise et de mieux comprendre nos dépenses.

A partir du moment où tout est clair, que les salariés connaissent les règles, leurs droits et leurs obligations, il n’y a pas à s’inquiéter de la géolocalisation. Cela n'empêche pas de tolérer l'utilisation du véhicule, mais ça va se faire en transparence. Nous leur avons expliqué que, grâce à la géolocalisation, nous pourrions avoir plus de réactivité.

Nous avons partagé nos problématiques avec eux pour les impliquer dans le projet. Ensuite, nous leur avons présenté comment la solution Océan avec la géolocalisation allait nous apporter des gains, notamment financiers. Avec ces gains, nous menons des actions auprès d’eux : nous mettons en place des formations qualifiantes et techniques, des moments de partage avec des repas… Nous avons aussi mis en place un plan d’épargne. Donc le fait de bien piloter l’entreprise bénéficie également aux salariés. Il faut déstigmatiser parce qu’on peut voir ça comme un contrôle mais nos salariés ont compris que la géolocalisation facilite la vie de l’entreprise et aussi leur travail au quotidien. Elle nous fournit des analyses précieuses, ça va au-delà du « flicage » comme ils pensaient.

Investment data-amico

On l'utilise comme une aide au management, ça apporte quelque part des arguments factuels. Et l'idée c'est de les remettre en perspective, à savoir que ce qui est bon pour l'entreprise leur sera aussi utile, avec un plan d'épargne entreprise et une prime sur le résultat. Moins on fait d'écarts, plus la prime est haute. Grâce à la solution, ils sont gagnants.

Océan : Et puisqu’on parle des gains, pourriez-vous nous donner des exemples concrets de la manière dont la solution vous aide à gagner de l’argent ?

SG : L’outil nous permet de voir les choses plus clairement. Une de nos problématiques était de savoir combien de fois nos techniciens allaient chez nos fournisseurs et combien de temps ils y passaient. On avait émis des hypothèses et on s'est rendu compte qu'on s'était trompés. Cela nous a permis de faire un « état de lieu » sur ces allers-retours, qui pourraient être dus à un manque d’organisation du chantier en amont.

La première étape a été de référencer nos fournisseurs sur la plateforme Océan. Puis grâce à l'outil on s’est rendu compte que le nombre de passages et le temps passé chez ces fournisseurs étaient énormes. Ramené au taux horaire, ça veut dire de l’argent perdu. Donc la première étape était de mesurer et d’analyser la situation pour ensuite mettre en place des solutions pour une meilleure préparation des chantiers, ainsi que de constituer un stock de pièces en interne pour éviter ces détours chez les fournisseurs.

Cela nous a permis aussi de comprendre que le problème pouvait venir du fournisseur, en lien avec des difficultés techniques ou un manque de personnel. Si ça se répète plusieurs fois, on peut prendre contact avec le fournisseur et trouver une solution.

Un autre sujet avant la géolocalisation était la facturation au client. On n’était pas à l’abri des oublis ou même d’une mauvaise facturation. S’il n’y a pas de remontées faites par le technicien, par manque de temps ou simple oubli, le client part un peu aux oubliettes. On oublie de le facturer, et donc ça fait du manque à gagner.

Océan : En parlant des clients, quels sont les bénéfices de la géolocalisation pour eux ?

SG : Comme je disais, le logiciel nous permet de facturer au plus juste, c’est aussi bénéfique pour le client puisque ça évite la surfacturation.

Ensuite, cela permet de leur donner des explications et de fournir des preuves. Si un client me dit qu’il ne comprend pas pourquoi il est facturé de 2h alors qu’il avait l’impression que le technicien était présent moins de temps sur place, on peut lui montrer le rapport. Ça l’aide à comprendre et on installe une relation de confiance.

Et puis, nous pouvons aussi rassurer le client de la bonne arrivée du technicien dans le délai prévu. On est capable de voir qui est où, même avec un secteur aussi étendu que le nôtre. Avec le logiciel, je peux faire patienter les gens et du coup c'est plutôt bien perçu.

Je pense aussi aux devis. Grâce aux analyses précises, obtenues par la géolocalisation, je peux évaluer combien de temps nous avons mis pour un chantier que l’on ne fait pas couramment. Cela nous aide à peaufiner les prochains devis.

Océan : Pour terminer, selon vous, quelle est la clé du succès d’une TPE et comment la télématique embarquée vous accompagne dans cette démarche ?

SG : De nos jours, la fidélité envers une entreprise est volatile, il est donc essentiel d’assurer un service qui fidélise le client. Pour cela, il faut être réactif.  Pour moi, la géolocalisation sert à nous donner de la visibilité et tout le reste en découle. Océan nous apporte une visibilité que l'on n'avait pas avant et des réponses aux questions que l’on se posait. Cela nous permet de piloter correctement notre équipe itinérante, nous évitant des pertes financières.

Conversion rate optimization-amico

Les bénéfices sont réels ! On l’a vu dès le départ, la solution nous a permis de faire grossir notre chiffre d’affaires. L’outil nous permet de ne plus être dans le brouillard au niveau de l’entreprise. Le fait d'avoir la solution sur le smartphone en format d’application, c'est aussi très pratique. C’est tout un tas de leviers qui nous aide à bien faire avancer la machine et à maîtriser les choses.

#Consommation du carburant #Geolocalisation de véhicule #Géolocalisation véhicules professionnels #gestion de flotte #temoignage