Toute l'actualité d'Océan

Gestion du carburant en entreprise : 5 pistes pour réduire ses dépenses

La flambée des prix à la pompe met l’accent sur un enjeu bien connu des gestionnaires de flottes d’entreprise : la gestion du carburant. Cette variable représente le 2e poste de dépense et environ 1/4 du budget de gestion d’un parc de véhicules

Rouler moins vite ou couper la climatisation sont loin d’être les seuls leviers pour réaliser des économies. Les avancées technologiques, notamment, créent de nouvelles opportunités pour mieux contrôler les consommations de votre flotte.  

Cet article fait le point sur les pistes à mettre en place pour réduire significativement vos dépenses de carburant, depuis les mesures pratiques, actionnables rapidement, jusqu’à la définition d’une nouvelle trajectoire énergétique à moyen et long terme. 

1. Améliorer la gestion de son budget grâce aux cartes carburant 

Suivre facilement les dépenses et réduire les coûts 

Équiper vos conducteurs de cartes de carburant facilite largement la gestion quotidienne de ce poste de dépense. Associée à un outil de gestion de flotte, leur utilisation permet de centraliser les données de consommation pour suivre l’ensemble du poste carburant. Outre le suivi en temps réel des consommations, la gestion des données et des déclarations (notes de frais, récupération de la TVA, calcul de la TVS) sont largement facilitées, générant des économies par ricochet. 

Les cartes carburant s'associent très bien aux badges télépéage qui permettent de récupérer également les données de transaction. Peu surprenant que ce tandem soit devenu un indispensable pour de nombreux gestionnaires de parcs !

Faire la traque aux anomalies 

En suivant de près les pleins de carburants effectués et les consommations réelles de vos véhicules, la carte carburant vous permet de détecter les anomalies de consommation : utilisation du véhicule non conforme à votre car policy, vol de carburant sur les poids lourds et engins immobilisés, conduite agressive d’un conducteur, etc.

La carte carburant permet enfin d’identifier les pompes de ravitaillement utilisées par vos conducteurs et de leur conseiller les stations services les moins chères sur leurs itinéraires. Celle-ci donne d’ailleurs droit à des réductions fidélité avec certaines enseignes.

2. Éliminer les kilomètres inutiles aux compteurs de vos véhicules

Planifier et optimiser les trajets avec la télématique embarquée 

L’anticipation est de mise pour orchestrer au mieux les plans de tournée, les trajets de vos conducteurs itinérants ou les déplacements de vos engins.

L’utilisation d’un logiciel de gestion de flotte [A VERIFIER https://ocean.orange-business.com/fr/suivi-des-conducteurs] équipée d’un système de télématique embarquée permet d'obtenir une vision globale du kilométrage de vos véhicules mais aussi d’accéder à une analyse des itinéraires empruntés et des conditions de circulation qui peuvent impacter les trajets.

L’outil permet ainsi de sélectionner les itinéraires les plus courts et offre la possibilité à vos conducteurs de pré-enregistrer leurs adresses de destination pour gagner du temps. 

Consommation carburant

Limiter les états de stationnement partiels

La marche au ralenti, qui consiste à laisser tourner le moteur d’un véhicule immobilisé, pèse sur la consommation de carburant.

Les causes peuvent être variées : embouteillage, feu rouge, chargements/déchargements de véhicules.

Ces états de stationnements partiels engendrent une perte conséquente de carburant et donc d'argent, et alourdissent l'empreinte carbone de l'entreprise.

Zoom sur les engins de chantiers : le temps au ralenti, le fléau des entreprises du BTP

Sur les chantiers, le principe de marche au ralenti est aussi présent, on parle alors de temps au ralenti. 

Il est ainsi courant de laisser tourner son engin de chantier pendant ses temps de pauses, cela représente une perte considérable de carburant. 

3. Mieux maîtriser la gestion du carburant grâce au bon entretien des véhicules

Contrôler les paramètres qui affectent la consommation

L’état de votre flotte a un impact direct sur les dépenses énergétiques des véhicules. La pression des pneus, en particulier, est à vérifier au minimum une fois par mois : une pression insuffisante entraîne entre 2 et 10% de surconsommation de carburant. Leur usure est aussi à surveiller.

Autres points à vérifier : les niveaux, les bougies et le filtre à air, les filtres à carburant à remplacer régulièrement. Les huiles moteur notamment ne sont pas toutes du même niveau de qualité : certains lubrifiants sont spécialement conçus pour économiser de l'énergie.

Optimiser la maintenance grâce à la gestion des véhicules connectés 

L’utilisation d’une solution de gestion de flotte permet de planifier les dates de révision des véhicules en fonction du kilométrage, d’anticiper et de suivre les interventions pour prévenir efficacement de l’usure de votre flotte. 

L’utilisation d’un outil de car policy vous permet par ailleurs de communiquer aux conducteurs les règles d’entretien des véhicules. Affichage des caractéristiques pour contrôler la pression des pneus, date de la prochaine révision, coordonnées du garage,... les informations que vous choisissez de mettre à leur disposition sont facilement accessibles depuis une application mobile ou tablette.

4. Accompagner vos conducteurs à l’éco-conduite 

Insuffler les bonnes pratiques pour un meilleur comportement au volant

L’éco-conduite, qui consiste à optimiser son comportement routier, permet de réaliser une économie de carburant de 500 euros par an et par véhicule en moyenne d’après l’ECF (Ecole de Conduite Française). 

Maîtriser sa vitesse, rétrograder plutôt que freiner, rouler au bon régime moteur sur les véhicules manuels sont autant de techniques à adopter pour garantir une meilleure gestion du carburant. 

Il s’agit aussi de tordre le cou aux idées reçues : l’utilisation du régulateur de vitesse peut parfois être contre-productive, tout comme le passage au point mort pendant les descentes qui peut impliquer une consommation de carburant pour maintenir le ralenti du moteur.

Impliquer vos conducteurs 

Au-delà de dispenser ces bonnes pratiques, différents leviers existent pour motiver les conducteurs à adopter l’éco-conduite. Les stages et formations sont par exemple très efficaces, et les challenges inter-entreprises sont fédérateurs.

L’utilisation d’une application d’éco-conduite est quant à elle efficace pour accompagner les conducteurs directement au volant. Des indicateurs et des voyants lumineux portent leur attention sur les comportements routiers à améliorer (limiter les freinages brusques, ou conduire de manière plus souple en ville par exemple).

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre article dédié à la mise en place de l’éco-conduite en entreprise.

Consommation Carburant

5. Agir lors du renouvellement de votre flotte  

Sélectionner les véhicules selon leur rendement énergétique 

Au-delà de choisir des véhicules adaptés aux besoins de vos conducteurs, votre cahier des charges doit prendre en compte les caractéristiques et équipements qui influent sur l’efficacité des véhicules

Parmi les points d’attention : la consommation moyenne de carburant, la boîte de vitesses (privilégier l’automatique si possible), la présence de la technologie Start & Stop, le poids des matériaux qui composent le véhicule.

Ces caractéristiques sont à mettre en perspective avec les spécificités propres à votre flotte, par exemple : le bon dimensionnement et l’efficacité énergétique est à prendre en compte pour les véhicules frigorifiques, ou ou l’existence de dispositifs aérodynamiques pour les poids lourds.

L’utilisation d’un logiciel de gestion de flotte permet d’analyser les états stationnaires et de sensibiliser vos conducteurs à couper le moteur pendant ces laps de temps. 

La technologie Start & Stop, qui permet l’arrêt du moteur lorsque celui-ci n'est pas en route, peut être un bon complément. Elle équipe d’ailleurs un nombre croissant de véhicules. 

Faire évoluer la trajectoire énergétique de votre parc 

Le contexte réglementaire invite les gestionnaires à engager la transition énergétique de leur flotte, en imposant notamment des quotas de véhicules à faibles émissions lors du renouvellement du parc. Ces véhicules sont moins chers à l’usage, avec une consommation de carburant réduite à néant dans le cas de l’électrique.

L’acquisition des véhicules électriques représente cependant un investissement conséquent à l’achat. D’autres options existent pour opérer une transition énergétique progressive tout en optimisant la gestion du carburant pour l’entreprise :

  • Les carburants alternatifs : GPL (gaz de pétrole liquéfié), GNV (gaz naturel pour véhicule) et E85, qui coûtent moins cher à la pompe. 
  • Les véhicules hybrides, qui permettent de s’affranchir sur le court terme des contraintes associées à l’installation de bornes de recharges électriques.
  • L’intégration de nouveaux modèles tels que l’autopartage ou la location (leasing en anglais), qui permettent d’opérer la transition vers l’électrique douceur tout en gardant le contrôle sur votre flotte. 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions ?

# , # , # , #